tout savoir sur le vin chaud avec le garage 23

Cette année encore, l’air hivernal est frais. Quoi de mieux alors qu’un bon vin chaud pour y pallier ? Principalement consommé durant l’hiver, cette boisson est composée d’épices, de vin, et sucrée à l’aide d’un produit doux tel que le miel. Laissez-nous vous présenter tous ses petits secrets.

Un peu d’histoire, d’où vient le vin chaud ?

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, le vin chaud est une boisson très ancienne ! Sa création date de l’Empire Romain, dans les années 20 après Jésus-Christ. Sa conception consistait alors à faire bouillir du miel dans du vin, et à y ajouter des épices, des noyaux de dattes torréfiés et des dattes trempées au préalable dans du vin. Pour le conserver correctement, des chardons ardents étaient ajoutés au mélange.

le vin chaud des marches de Noel vient de l'empire romain

Le vin chaud c’est la boisson incontournable des marchés de Noël

Plus tard, à la fin du XIXe siècle, il était très populaire en France. Surnommé « vin à la française », il était servi dans toutes les auberges. Il s’agissait alors d’un vin chaud et sucré, aromatisé à la cannelle.

C’est dans les années 1980 que cette tradition connut une forte expansion en Europe, en particulier en période de Noël.

C’est donc une tradition antique qui a su se répandre à travers le monde et qui perdure toujours puisque c’est encore aujourd’hui un produit phare des marchés de Noël.

Comment faire un bon vin chaud ?

Pour confectionner un vin chaud, c’est généralement un vin rouge qui est utilisé, mais cela peut aussi très bien se faire avec un vin blanc. Choisissez un vin de moyenne gamme, de bonne qualité, jeune, et tout en rondeur, encore bien pourvu de tous ses arômes de fruit. L’idéal est qu’il soit plutôt charpenté, mais pas trop tannique.

comment faire un bon vin chaud quelle est la recette

Pour faire votre propre vin chaud, choisissez un vin généreux et gourmand

Évitez les vieux vins, au-delà de 4 ou 5 ans, ils risquent d’avoir perdu leur arôme de fruits. N’utilisez pas non plus de vin très structuré, très concentré, élevé en barrique, ou encore bouchonné, acide, éventé… La chaleur fait ressortir tous les défauts du vin !

Choisissez-donc un vin généreux et gourmand, avec un peu de puissance afin qu’il puisse exister face aux saveurs d’épices.

Nous vous conseillons par exemple un vin du Sud-Ouest, comme le Bordeaux Supérieur Rouge présent dans la Caisse CHARLOTTE. Vous pouvez également utiliser le Gamay, Merlot Rouge de la Caisse INES, ou encore un Côtes du Rhône Rouge, à retrouver dans la Caisse FLORE.

Pour réaliser un bon vin chaud, versez un vin de 75 cl dans une casserole, ajoutez 100g de sucre roux, un zeste de citron ou d’orange, 1 ou 2 bâtons de cannelle, 2 étoiles de badiane, 2 clous de girofle et une pointe de couteau de noix de muscade râpée. Portez à frémissement et laissez cuire à feu doux pendant au moins 5 minutes. Puis, coupez le feu et laissez infuser à couvert pendant environ 30 minutes. Au moment de servir, vous pouvez le faire réchauffer si c’est nécessaire, et verser le vin à travers une passoire pour en retirer zeste et épices.

Que manger avec un vin chaud ?

Que manger avec un vin chaud

Et vous avec votre vin chaud, vous êtes plutôt sucré ou salé ?

Le vin chaud est une boisson parfaite pour un dimanche après-midi d’hiver. A cette occasion, vous pouvez le servir avec des mets comme des sablés à la cannelle, des spéculoos, du pain d’épices ou encore des biscuits aux amendes.

C’est un breuvage qui peut également très bien convenir à un apéritif lors de la saison fraîche. Pour l’accompagner, vous pouvez alors déguster des petites bouchées salées tel que des croquettes au fromage et aux herbes, des bouchées mozzarella et jambon de parme ou des gressins accompagnés d’une sauce huile d’olives, parmesan ou basilic.

Comment conserver du vin chaud ?

Et si vous avez fait une trop grande quantité de vin chaud, pas de panique ! Désormais, plus besoin d’utiliser des chardons ardents, vous pouvez parfaitement le conserver un ou deux jours au frais, en prenant soin d’enlever les zestes et les épices pour ne pas apporter de goût amer.

Vous pouvez aussi l’utiliser pour réaliser un gâteau au vin chaud, ou pour faire cuire des poires, des coings ou des pruneaux.

L’hiver n’étant pas fini, vous avez encore quelques semaines devant vous pour réaliser le vin chaud de vos rêves, et le faire déguster à votre entourage. Alors, à vous de jouer !

Share This